Azazel

Démon -

Démon Azazel

de lecture - mots

Azazel et le Se'irim

Azazel est le chef des Se'irim, ou démons chèvres, qui hantaient le désert et à qui la plupart des tribus sémitiques primitives (probablement non hébraïques) offraient des sacrifices. L'Ancien Testament indique que Jéroboam a nommé des prêtres pour les Se'irim. Mais Josias a détruit les lieux de leur culte, car les pratiques accompagnant ce culte impliquaient la copulation des femmes avec les chèvres.

Les Se'irim, ou démons poilus comme le mot lui-même le signifie, sont mentionnés dans Lévitique 17:7 et 2 Chroniques 11:15 comme "démons de chèvre". Esaïe 34:14 dit que les "démons chèvres" se saluent au milieu des ruines d'Edom avec Lilith et d'autres bêtes sauvages.

Le nom "Azazel" peut être dérivé de "azaz" et "el" qui signifie "fort de Dieu". On pense qu'Azazel pourrait être dérivé du dieu cananéen, 'Asiz, qui a fait que le soleil brûle fortement. On a également émis l'hypothèse qu'il aurait été influencé par le dieu égyptien Seth.

Azazel dans le Lévitique

Le Lévitique 16:8 raconte que l'Éternel a ordonné à son souverain sacrificateur, Aaron, de "tirer au sort les deux chèvres, l'une marquée pour l'Éternel et l'autre pour Azazel" le jour des Expiations juives. Le bouc désigné par le sort pour l'Éternel doit être utilisé comme offrande pour le péché, tandis que le bouc désigné pour Azazel "sera laissé vivant devant l'Éternel, pour faire expiation avec lui et l'envoyer dans le désert pour Azazel". (Lev 16:10) Aaron devait "poser ses deux mains sur la tête du bouc vivant et confesser sur elle toutes les iniquités et les transgressions des Israélites, quels que soient leurs péchés, en les mettant sur la tête du bouc ; et elle sera envoyée dans le désert par un an désigné. Ainsi le bouc portera sur elle toutes leurs iniquités dans une région inaccessible ; et le bouc sera relâché dans le désert". (Lev 16:21-22) Le Lévitique dit aussi que "Celui qui libérera le bouc d'Azazel lavera ses vêtements et baignera son corps dans l'eau ; après quoi il pourra rentrer au camp". (16:26)

D'après ce passage du Lévitique, il semblerait qu'Azazel soit conçu comme un être personnel, puisque le sort a été tiré au sort pour le Seigneur et pour lui. De plus, le Lévitique mentionne qu'Azazel vit dans le désert, tout comme les Se'irim. En raison de ce rituel, Azazel est connu comme le "bouc émissaire". La chèvre qui est envoyée à Azazel n'est pas un sacrifice, mais le symbole qu'il n'y a plus de culpabilité inexpliquée. La chèvre et l'homme qui l'emmène sont tous deux impurs, et la seule façon pour l'homme de rentrer dans le camp est de laver ses vêtements et de se laver.

Azazel dans le Livre d'Hénoch

Angel in Chains - Odilon Redon
Ange enchaînée - Odilon Redon

Dans un récit de la chute des anges dans le livre d'Hénoch, Azazel (Asa'el comme dans les textes de Qumran) est le chef des Veilleurs qui éduque l'humanité aux secrets célestes qui conduisent l'humanité au péché. Ces enseignements comprennent la fabrication d'armes de guerre et la préparation de produits cosmétiques, qui permettent aux femmes de séduire les anges.

Les anges accusent ensuite Asa'el devant le Seigneur de crimes de révélation des secrets célestes que l'humanité n'était pas censée connaître. Raphaël est alors chargé de punir Asa'el en lui liant les mains et les pieds et en le jetant dans les ténèbres parmi les rochers pointus et déchiquetés, où il restera jusqu'au jour du jugement où il sera jeté dans le feu. L'histoire affirme ensuite que "la terre entière a été corrompue par les enseignements d'Asa'el sur ses propres actions, et que tout péché est écrit sur lui". . C'est à cause des enseignements d'Asa'el que Dieu a envoyé le Déluge pour détruire le mal dans le monde, y compris les âmes des géants, afin que tout le mal soit effacé de la surface de la terre.

"Et Azazel enseigna aux gens (l'art de) fabriquer des épées et des couteaux, des boucliers et des cuirasses ; et il montra à leurs élus des bracelets, des décorations, (l'ombre de l'œil) avec de l'antimoine, des ornements, l'embellissement des paupières, toutes sortes de pierres précieuses, et toutes les teintures colorées et l'alchimie." - 1 Enoch 8:1

Azazel dans l'Apocalypse d'Abraham

Dans l'Apocalypse d'Abraham, Azazel est représenté comme un oiseau impur qui est descendu sur le sacrifice qu'Abraham a préparé. Ceci est en référence à la Genèse 15:11 : "Des oiseaux de proie descendirent sur les carcasses, et Abram les chassa".

"Et l'oiseau impur me parla et dit : "Que fais-tu, Abraham, sur les hauteurs saintes, où personne ne mange de boisson et où il n'y a pas de nourriture pour les hommes ? Mais tous ceux-là seront consumés par le feu et monteront sur les hauteurs, ils te détruiront. Et quand j'ai vu l'oiseau parler, j'ai dit à l'ange : "Qu'est-ce que c'est, mon seigneur ? Et il a dit : "C'est une honte, c'est Azazel ! Et il lui dit : "Honte à toi, Azazel ! Car la part d'Abraham est au ciel et la tienne est sur la terre, car c'est ici que tu as choisi, et tu t'es épris de la demeure de ta tache. C'est pourquoi le souverain éternel, le Puissant, t'a donné une demeure sur terre. Par vous, l'esprit maléfique est un menteur, et par vous, la colère et les épreuves sur les générations d'hommes qui vivent dans l'ignorance". - Apocalypse d'Abraham 13:4-9

L'Apocalypse d'Abraham associe également Azazel à l'Enfer. Abraham lui dit : "Que tu sois le tisonnier de la fournaise de la terre ! Va, Azazel, dans les parties inexplorées de la terre. Car ton héritage est au-dessus de ceux qui sont avec toi" (14:5-6) Il y a aussi l'idée que l'héritage de Dieu (le monde créé) est largement sous la domination du mal. Il est "partagé avec Azazel" (20:5) Azazel est également identifié au serpent qui a tenté Eve. Sa forme est décrite comme un dragon avec "des mains et des pieds comme ceux d'un homme, sur son dos six ailes à droite et six à gauche". (23:7)

Enfin, l'Apocalypse d'Abraham dit que les méchants "se putréfieront dans le ventre du ver rusé Azazel, et seront brûlés par le feu de la langue d'Azazel". (31:5) Là encore, il y a une autre référence à Azazel comme étant l'Enfer.

Dictionnaire Infernal - Collin de Plancy (1863) (paraphrased)

 

Azazel - Dictionnaire Infernal
Azazel - Dictionnaire Infernal

Laissez un commentaire

Recevez nos articles dans votre boite email.