Behemoth

Démon -

Le Démon Behemoth

de lecture - mots

Behemoth and Leviathan - William Blake
Béhémoth et Léviathan - William Blake
Béhémoth, un esprit du désert, vient peut-être de l'égyptien pour "buffle d'eau" ou de la divinité égyptienne Taueret, sur laquelle l'historien grec Hérodote a écrit. Le terme "Béhémoth" en hébreu est la forme plurielle du très commun "behemah" désignant une bête utile aux humains ou un animal muet. Il est cependant utilisé ici comme une entité unique.
Dans l'Ancien Testament, la description la plus ancienne se trouve dans le Livre de Job, qui décrit Béhémoth comme suit

Voici Béhémoth,
que j'ai fait comme je t'ai fait ;
il mange l'herbe comme un boeuf.
Voici que sa force est dans ses reins,
et sa puissance dans les muscles de son ventre.
Il rend sa queue raide comme un cèdre ;
les tendons de ses cuisses sont tricotés ensemble.
Ses os sont des tubes de bronze,
ses membres comme des barres de fer.
Il est la première des œuvres de Dieu ;
que celui qui l'a fait approche son épée !
Car les montagnes lui donnent de la nourriture
où jouent toutes les bêtes sauvages.
Sous la plante de lotus, il est couché,
dans le couvert des roseaux et dans le marais.
Pour son ombre, le lotus le couvre
les saules du ruisseau l'entourent.
Voici que si le fleuve est turbulent, il n'a pas peur ;
il est confiant, même si le Jourdain se précipite contre son bourbier.
Peut-on le prendre avec des crochets,
ou lui percer le nez avec un piège" ?
-Emploi 40:15-24

Béhémoth dans la littérature extra-biblique

1 (Apocalypse éthiopienne d') Hénoch (datée du deuxième siècle avant J.-C. - premier siècle après J.-C.) donne la description suivante des origines de ce démon :

Et ce jour-là, deux monstres se sépareront, l'un, une femelle nommée Léviathan pour habiter dans l'abîme de l'océan au-dessus des sources d'eau, et l'autre, un mâle appelé Béhémoth, qui se tient la poitrine dans un désert invisible dont le nom est Dundayin, à l'est du jardin d'Éden. - 1 Enoch 60:7-8

De même, 4Edras 6:47-52 (daté de la fin du 1er siècle de notre ère) déclare que le cinquième jour, après que Dieu ait commandé à l'eau de créer des créatures vivantes :

"Alors tu as fait subsister deux êtres vivants ; le nom de l'un que tu as appelé Béhémoth et le nom de l'autre Léviathan. Et vous vous êtes séparés l'un de l'autre, car la septième partie où l'eau avait été recueillie ne pouvait pas contenir les deux. Et tu donnas à Béhémoth l'une des parties desséchées le troisième jour, pour qu'elle y habite, là où il y a mille montagnes ; mais au Léviathan tu as la septième partie, la partie aqueuse, et tu les as gardés pour les manger à qui tu veux et quand tu veux" - 4Edras 6:49-52

Béhémoth au paradis perdu

John Milton écrit sur la naissance de Béhémoth dans son épopée, Paradise Lost living creatures, à la fois bon et mauvais :

Chacun dans son genre. La Terre a obéi, et droit
L'ouverture de son utérus fertile grouillait à une naissance
D'innombrables créatures vivantes, des formes parfaites,
Limitée et adulte : De la terre vers le haut s'est levée,
Comme de sa tanière, la bête sauvage où il veut
Dans la forêt sauvage, dans les fourrés, les freins ou les tanières ;
Parmi les arbres, par paires, ils se sont levés, ils ont marché :
Le bétail dans les champs et les prairies verdissent :
Les rares et solitaires, ceux en troupeau
Pâturage à la fois, et en larges troupeaux en hausse.
Les mottes d'herbe ont maintenant vêlé ; maintenant la moitié est apparue
Le lion fauve, pelotant pour se libérer
Ses parties postérieures, puis ses ressorts comme brisés des liens,
Et il secoue sa crinière brinquebalante, l'once,
Le libbard, et le tigre, comme la taupe
En s'élevant, la terre effritée au-dessus d'eux a jeté
Dans les collines : Le cerf rapide du sous-sol
Il s'est creusé la tête : Rares sont ceux qui sont issus de son moule
Le plus grand béhémoth né de la terre bouleversé
Son immensité : Il fuyait les troupeaux et bêlait les roses,
En tant que plantes : Ambiguïté entre la mer et la terre
Le cheval de rivière, et le crocodile écailleux.
- Le paradis perdu - Livre VII 453-474

Dictionnaire Infernal - Collin de Plancy (1863) (paraphrased)

 

Behemoth -Dictionnaire Infernal
Behemoth -Dictionnaire Infernal
Béhémoth règne sur le domaine de la gloutonnerie, et on dit qu'il est majordome et haut échanson de l'enfer. Bodin pensait qu'il était le pharaon égyptien qui persécutait les Israélites. Il y a des désaccords sur son apparence tout au long des commentaires. Certains disent qu'il apparaît sous la forme d'une baleine ou d'un éléphant. D'autres pensent qu'il est une espèce qui n'existe plus. Urbain Brandier a écrit qu'il était définitivement un démon, alors que Delancre le voit comme un animal monstrueux, qui peut se déguiser en chien, éléphant, renard ou loup. Le Livre de Job le décrit comme une créature monstrueuse. Béhémoth ne figure pas dans la hiérarchie des démons de Wierus, bien que ce dernier admette que Béhémoth pourrait être Satan lui-même.
On dit aussi qu'en référence au chapitre 40 de Job, les rabbins lui font un grand rôti lors de la fête de leur Messie car il peut manger autant de foin que de bœuf. Ils font un rôti assez gros pour que Béhémoth avale le foin des mille montagnes par jour, qu'il mange depuis le début du monde. Il ne quitte jamais ces montagnes, car s'il le faisait, le temps serait perturbé. Les rabbins affirment également que Dieu a tué la femelle de l'espèce afin qu'elle ne puisse jamais se reproduire.

Laissez un commentaire

Recevez nos articles dans votre boite email.